ze belgian gills on tour

liverpool-arsenal 15 aout 2010

le 15 aout 2009 j'étais venu a liverpool,primo pour voir les mightys gills être vaincus 4-2 contre tranmere a birkenhead et commencer ainsi une série toujours en cours de 28 matchs a l'exterieur ,toutes compétitions confondues, sans réussir a gagner un seul match et dans la foulée voir arsenal donner une lecon de football et de réalisme en passant 6 buts aux infortunés toffees d'everton.et voila qu'un an jour pour jour après cette mémorable journée j'étais de retour sur les bords de la mersey pour cette fois revenir de l'autre coté de stanley park et aller voir un match a anfield road.

 

au départ il etait prevu de rester un week-end pour aller voir hereford-gillingham la veille,mais comme j'étais déja venu 15 jours plus tôt pour un match amical contre hearts of midlothian et la semaine précédente a la maison contre cheltenham town,ma chère et tendre m'avais bien fait comprendre que pour une fois il valait mieux faire passer mes obligations familliales avant ma passion dévorante pour les bas fonds de la ligue anglaise,ce que j'acceptais de bonne grace vu le nombre de match relativement élevé que j'ai déja programmé dans un futur plus ou moins proche.

 

et en plus pour vous dire je n'y allais en fait que par pur snobisme....laissez moi vous expliquer pourquoi.

la dernière fois que j'étais venu voir un match a anfield road (le 30 décembre 2000 en sandwich entre un stockport county-gillingham la veille et un peu plus tard dans la journée un anecdotique match de division 2 entre crewe alexandra et fulham qui filait en droite ligne vers la premier league entrainé qu'il était en ce temps la par jean tigana et avec un jeune prometeur appelé  louis saha comme avant centre) j'avais inexplicablement perdu mon ticket,ce qui pour un collectionneur compulsif comme moi est un fait absolument inacceptable et en plus cette saison la liverpool n'avait pas de programme a proprement parler mais plutôt un "official matchday "qu'on pouvait (oh horreur !) trouver dans n'importe quelle librairie a 50 bornes alentour et qui en plus comble de l'ignominie était dans un format A4 classique pour un magazine,mais qui ne s'accorde absolument pas avec l'application toute monastique que je mets a ranger mes programmes de foot.c'est un des nombreux paradoxe de ma personalité,je suis probablemement la personne la plus bordelique de mon entourage,sauf pour mes programmes...c'est grave docteur ?

youpie j'ai enfin mon ticket et mon programme !

 

d'ailleurs je l'ai retrouvé (rangé entre celui de la finale de la coupe d'ecosse 1998 et celui de la tournée de l'équipe de cricket d'australie au zimbabwé en octobre 1999) et si a l'époque jaimie carragher portait déja le numéro 23 (et stevie gerrard le 17) il n'y a plus d'autres rescapés dans les équipes qui recensaient a  l'époque d'un coté christian ziege,robbie fowler,sander westerveld ou même titi camara et de l'autre henry,wiltord et pires chez les gaulois et tony adams,dennis bergkamp ou freddie ljunberg chez les autres plus la moitié de l'équipe des consultants de match of the day sur la BBC avec lee dixon,martin keown et jamie redknapp..those were the days

 

le match étant prévu pour 16h00 il était convenu un départ vers 05h00 de bruxelles, a charge pour les autres participants de passer me prendre vers 06h15 a la derniére station d'essence avant la france (et oui le diesel est beaucoup moins cher chez nous) qui par un heureux hasard se trouvait a moins de 5km de koksijde,riante cité balneaire de la vlaams kust que je finance grandement grace aux taxes de 2eme résidence scandaleusement élevées que la commune me ponctionne chaque année tout cela pour avoir le droit  d'y posseder un appartement,et ou curieux hasard je passai quelques jours pour me ressourcer

 

ceci dit ces 75 minutes de rable s'avérèrent bien opportunes,car la veille du match un chapiteau situé a environ 25 mêtres de l'appartement a accueilli un festival de musique de jeunes doublé par une soirée techno avec les basses a vollegas jusqu'a passé 3 heures du matin.donc c'est dans un semi coma que j'avalai mon bol de kellogs tresor et une tasse de café avant de m'élancer vers la fameuse station située a proximité du parc d'attraction de plopsaland dont les alentours décorés d'affreuses statues de gnomes ventrus et souriants est particulierement glauque aux premières lueurs de l'aube.

l'affiche du match entre les toffees et leurs homonymes chiliens

 

dimanche,c'est chouette sur les routes.pas de camions,pas de files a l'embarquement du shuttle et un traffic bien fluide le long de la M20,de la M25,la M40 et même le ring de birmingham ou on passe a coté de villa park et du bescott stadium semblait désert.une petite halte pour acheter une boisson et un  tabloid avec une potiche a gros nénés en page 3 et on arrivait déja a liverpool.bon perso j'ai toujours trouvé que liverpool avait un coté vraiment gloomy,c'est sans doute une vue de l'esprit et un jugement un peu subjectif,vu qu'entre les deux j'ai toujours preferé manchester (footbalistiquement et musicalement s'entend)mais même si il y a des differences on peut quand même noter pas mal de points communs....des banlieues sordides ou les poubelles éventrées devant des quartiers entiers des mêmes raisons de briques rouges comme dans les video clips des smiths dans les années 80 et des gamins au front bas et a la lippe boudeuse qui pour le même prix aurait pu être ceux qui ont battus a mort le petit james bulger il y a quelques années //en.wikipedia.org/wiki/Murder_of_James_Bulger .donc on c'est parqué dans un coin ou il n'y avait pas de restrictions imposés aux non résidents et on a laissé une piece a un gosse du coin pour qu'il la surveille,car sans cela les risques de retrouver la bagnole griffée et les vitres cassées par les comparses du loupiot sont démultipliée a l'exposant 100.

goodisson park

 

de la pour être tranquille on est monté vers goodison park,vu que liverpool jouant a la maison everton jouait fatalement a l'exterieur ( a bolton en fait) et donc le coin était tranquille.aprés la photo souvenir pres de la statue de dixie dean et un regard sur le parking officiel du club qui sert pour 10 livres sterling de solution pour les friqués qui vont voir liverpool en grosse berline et qui ont peur de les voir abimées par les gangs dignes des "gamines" de bogota (comme quoi l'argent n'a pas d'odeur) on a cherché un distributeur de pognon et on est parti se ressourcer dans un bar local qui diffusait nott forest-leeds united sur sky sport.on début on pensait que le barman était polonais tant son sabir semblait incompréhensible a nos oreilles de continentaux,mais en fait non,les autres clients arrivant (et franchement ils ont tous des gueules de poivrots et des frippes de clodos)on a bien du se rendre a l'évidence ce que nous prenions pour un dialecte d'europe de l'est est en fait l'idiome des locaux ou plutôt l'anglais qu'on connait,mais coulé dans un accent local incompréhensible au prophane mais qui devrait faire le bonheur d'un linguiste ou d'un ethnologue.

dixie dean le willy wellens d'everton

 

on a bu quelques bières,même pas locales puisqe comme la majorité des pubs roastbeefd on n'y trouve que de les classiques carling,carlsberg,forsters,stella et deux ou trois brols vaguement plus exotiques du genre boddington's , john smith et sans doute une bière irlandaise pour abreuver ceux qui on fuit la pauvreté de belfast ou londonderry pour trouver celle de liverpool ou de manchester.

we're on the road to nowhere,come on inside....

 

déja everton c'est pas rigolo,mais quand on approche de liverpool il y a un changement inperceptible qui s'amorce a chaque pas et qui fait que le quartier devient encore pire...encore plus sale,encore plus crade,encore plus pauvre encore plus tout en fait (même si  je me suis fait tancer vertement par une locale tatouée pour avoir eu l'outrecuidance de me soulager la vessie dans un terrain vague,dont elle doit certainement utiliser les pissenlits qui y poussent pour nourir sa marmaille)plus on approche et les murs sont couverts de tessons de bouteille ou de fils barbelés une maison sur deux est barricadée par des planches en bois et doit être squatée par des rats et des junkies.et en fait si je peux me permettre cette métaphore le trajet entre goodison park et anfield ressemble au voyage de dante et virgile dans les 9 cercles concentriques de l'enfer. qui sait ? peut-être le "you'll never walk alone" est peut-être a l'origine un des chants de la divine comedie ?

liverpool ou disneyland albanie ?

 

la ville est crapuleuse,mais j'aime bien leurs poubelles

 

et puis enfin on arrive au stade,(sous un grand soleil en plus).alors comment dire,de l'exterieur il n'a pas le coté grandiose qu'on s'attend a trouver, c'est un véritable stade a l'anglaise en millieu urbain,entouré de commerces,dont le albert pub probablement le plus crapuleux d'angleterre,quelques casemates de bouffe locales et des magasins de supporters.parce qui est paradoxal pour un club du statut et de la notoriété de liverpool c'est le role central joué par les supporters.si vous allez a old trafford ou a l'emirates stadium il n'est pratiquement pas possible d'acheter quoi que ce soit aux couleurs du club sans passer par une boutique officielle aux prix prohibitifs,les vendeurs a la tire sont chassés comme les marchands du temple,alors qu'a 20m de la statue de bill shankly,des magasins vendent des t-shirts raillant la direction ou des écharpes "liverpool FC built by  shanks,ruined by yanks" sans se faire censurer le moins du monde.

le fameux albert pub !

 

 

comme tout bon touriste qui se respecte je me suis avalé une barquette de frites au vinaigre et au curry,j'ai été faire la photo de la statue de shankly et j'ai même poussé un pied a l'interieur du shop bondé par des gogos avides de s'acheter le nouveau 3eme maillot de la saison 2010/11 , (ceci dit il y a pire,tottenham hotspurs a 6 (oui six) nouveaux maillots pour la saison) puis j'ai rejoins ma tribune en passant sous la porte ou trone la devise du club et par le monument a la mémoire des supporters morts a hillsborough en avril 1989.

hummmmmmmmmmmmm!

 

que celui qui ne l'a jamais photographié me jette la premiere pierre

 

en fait je voulais être assez tôt dans le stade pour pouvoir y prendre mes aises en lisant le programmes (84 pages,3 livres) prix et contenu standard pour la premiership,ni meilleur,ni moins bon,même si la partie reservée a l'adversaire est réduite a la portion congrue et il manque d'interactivité,il n'y a pas assez de stats a mon gout ni de quizz pour passer le temps a la mi-temps...en fait c'est un programme global avec 6 pages sur le résumé d'un match en 1984 et 6 autres sur les principaux transferts en europe...franchement qu'est que un mec qui vient voir liverpool-arsenal a a foutre de la venue a shalke 04....enfin j'en ai profité pour m'acheter aussi la nouvelle livraison du gooner,un fanzine dont j'ai certainement deja du vous dire tout le bien que j'en pense et le "red all over the land" son pendant  liverpuldian que j'ai lu en profondeur en etant estomaqué de constater que contre vents et marées rafa benitez était en fait toujours extremement populaire parmis les locaux dont toute la faine semble se cristalliser sur mrs hicks et gillett

heeeey  macarena !

 

le stade en lui même est très impressionant ! autant de dehors il ne semble pas particulierement imposant,autant a l'interieur c'est autre chose.deja il y a le mythe,qu'on le veuille ou nom anfield road est un stade magique,un des 10 que tous supporter se doit de visiter un jour.un stade qui est de la clique du camp nou,de bernabeu ou de wembley (allez et j'ose,du stade machtens).en face de nous il y a le "kop" tribune qui si elle n'est pas loin s'en faut aussi extraordinaire que sa version en place debout n'en demeure pas moins une belle réussite,pleine comme un oeuf et écharpes et drapeaux au vent,on comprend qu'elle inspire les joueurs locaux,les deux laterales sont de facture assez classique,mais la main stand commence a faire son age,quand a l'anfield road stand elle est divisée en 2 partie,la moitié de la tribune inferieure étant reservée aux supporters adverses.j'avoue que j'étais très très bien mis,au 3eme rang derriere le goal ou pepe reina fait sa boulette,mais je me suis laisser dire que pour les gens situés dans le fond de la tribune voir quelque chose entre le plafond de la tribune et les supporters des rangs précedent qui sont systématiquement debout cela revenait a regarder le match par le trou d'une boite aux lettres

la main stand (tres semblable a celle d'everton en fait)

 

ceci dit point de vue ambiance,avant le match ca le fait.bon,moi j'ai toujours été un fan de tradition et j'aime bien qu'un hymne soit lancé au moment ou les joueurs montent sur la pelouse le tres glam "i'm forever blowing bubbles" a west ham,le "you are my sunshine" a wigan,le "blue moon" a man shitty ou plus modestement "the last waltz" de engelbert humperdinck qui accompagne les joueurs de gillingham sur le terrain,mais bien entendu les deux meilleurs exemples sont le "delilah" de tom jones (entendu en fevrier dernier) chanté par tout le stade a stoke city et evidemment le YNWA repris en coeur par 40.000 personnes a anfield....on a beau le savoir ça donne quand même toujours la chair de poule.

 

a part ca c'est clair que le rapport taylor datant de l'après hillsborough et préconissant l'érradication des places debout n'a pas été la meilleure chose pour l'ambiance dans les stades brittons et comme deja dit plus tôt anfield road est devenu une sorte de musée,un lieu de pelerinage que tout le monde veut visiter pour de mauvaises raisons et a part,les norvégiens,les hindous,les irlandais qui sont tous fans de liverpool et qui débarquent par charters entier il y a plein de mecs comme moi qui viennent pour avoir un ticket,un programme et accesoirement un maillot a 50 euros,ces gens mettent déja pas mal de blé pour venir,on peut pas les blamer,mais de la a mettre l'ambiance c'est encore autre chose

 

la centenary stand (et un mec avec une gueule toute droit sortie de la guerre du feu)

 

 

 

le kop....enfin il faut l'imaginer,mais je vous jure il est la

 

le match fut exactement ce que j'attendais avec une équipe de liverpool assez maladroite mais persistante avec un milan jovanovic fidele a cette description en courant comme le beep beep (super-sonicus idioticus) poursuivi par le coyote et en balancant dans la foulée une praline a 30 m du cadre et une équipe d'arsenal qui face aux collosses du nord ressemblait aux nains de la cour d'espagne dans les tableaux de velasquez qu'on peut voir au musée du prado,techniquement fort superieure a son adversaire,mais comme d'habitude dans la grande tradition d'arsene wenger,une équipe qui joue comme une équipe de handball en avancant jusqu'au rectangle adverse et puis en se faisant des passes laterales pendant 10 minutes en oubliant de shooter au goal.bref un sommet qui ne fut guerre passionnant puisqu'il ne fut rythmé que par l'exclusion de joe cole sur un tackle qu'on dira par euphemisme appuyé,puis un but de ngog juste aprés la reprise suivi d'une domination aussi soporifique que stérile d'arsenal qui a la dernière seconde va beneficier des largesses de pepe reina  pour égaliser

 

j'voudrais bien...mais j'peux point.....

 

reina fait sa boulette annuelle (je suis en rouge dans le petit filet juste derrière le fan club de eboué)

 

le reste ne fut plus que formalité...1 heure de bouchons pour sortir de la ville,une longue,longue route jusqu'a douvres,deux heures d'attente pour le shuttle et une véritable tempete une fois arrivé sur le continent avant un retour dans mes pénates sur le coup de 04h00 du mat,crevé,mais comme d'hab,content.



02/09/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres