ze belgian gills on tour

wycombe wanderers-gillingham 08 mai 2010

 

1 les stats.

wycombe wanderers 3-0 gillingham fc (phillips 45+2,bennette 64,betsy 72)   7110 spectateurs


2.le voyage

c'est un euphémisme que de dire que cette année je n'ai pas été épargné par les intempéries lors de mes déplacement en angleterre cette saison.hormis un grand soleil lors du match d'ouverture contre swindon j'ai constament cotoyé la tempete,la drache,la grelle,le brouillard,la neige,les ondées et même une fois  le blizzard et c'est donc sans surprise que j'ai passé les 392 km + le shuttle de mon déplacement sous ula petite pluie fine et persistante toute britanique qui est avec les  orages des tropiques et les grosses ondées du bengale parmis les plus réputées pour  les curistes et autres souffreteux.


3.le coin

la première chose qu'on se demande en arrivant c'est..."il y a vraiment un club de foot professionnel qui joue dans le coin ?" primo c'est minuscule,bien que en fait ce soit plutôt étendu comme ville et puis c'est assez cosy comme coin....il y a des baraques qui valent des millions d'euros quasi a tous les coins de rues,je ne sais pas si les habitants ont gagnés une cagnote globale de l'euromillion,mais en tous cas ça dégouline de pognon et en plus a travers mes déambulations dans la ville je peux vous certifier qu'il y a plus de blacks dans le noyau de l'équipe première que dans toute la ville réunie

l'entrée de adams park


4. le club

petit club de province entré dans la ligue il y a une petite vingtaine d'années sous la houlette d'un jeune mannager débutant qui a fait du chemin depuis lors (martin o'neill)manifestement le club n'a pas les infrastructures,le potentiel ni l'envie en fin de compte de gravir les échelons vers la première league il se contente de vivoter tranquillement entre l'anonymat du milieu de classement  de la ligue one (les bonnes années) et le les places au dessus des deux relégables de la ligue two les mauvaises.


 

5.le stade

bucolique a tout le moins....la tribune principale (la frank adams stand,du nom du fermier qui a donné le terrain pour la construction du stade) est la plus moderne du lot,elle est comprise de 2 tribunes assisses de +/- 4000 places séparées par une série de loges réservées sans doute aux notables locaux,aux artisans qui ont fait fortunes et les habitants du coin gagnants de l'euromillion qui n'ont pas investi dans la brique.cette tribune est située juste devant une butte boisée ou des petits malins regardent le match sans delier les cordons de la bourse.derriere un but se trouve la valley terrace une tribune debout qui est le siege du kop adverse et des gens qui n'ont pas joué a l'euromillion.elle se trouve juste devant une forêt qui parrait profondre et aussi inexpugnable que la reserve fédérale de fort worth sauf pour des petits malins qui grimpent au sommet des arbres pour regarder le match sans delier les cordons de la bourse.la tribune latérale est une tribune typique des clubs de d3/d4 avec une quinzaine  de rangées de place assise,elle est divisée en 2 aux 2/3 du terrain pour accueillir les fans visiteurs quand ils sont trop nombreux (ce qui était le cas samedi.cette tribune est placée devant une immense pature en pente (un peu comme celle pres de gloucester ou a lieu chaque année une célebre course au fromage //www.cheese-rolling.co.uk/the_history.htm et au sommet de laquelle des petits malins se positionnent pour regarder le match sans delier les cordons de la bourse.enfin la tribune visiteuse (la dreams stand) située derriere un but est une tribune assise de 2000 places avec des sieges en plastique rabatable ou un jockey aurait du mal a poser son seant et un cul de jatte a bouger ses moignons.elle est positionnée a l'ombre de marroniers seculaires et pour terminer j'ajouterai qu'il y avait des eccureuils dans notre tribune et que des rapaces,probablement des buses patrouillait au dessus du stade (sans doute pour regarder le match sans délier les cordons de la bourse).bucolique disais je.....en fait le seul probleme du stade est dans son emplacement.pour y acceder il n'y a qu'une seule et unique route de 5m de large qui serpente dans un lotissement coquet et dans un zonning plus ou moins artisanal avant d'arriver au stade au bout d'un km .et comme tout les parkings sont situés dans la prairie derriere la petite tribune laterale c'est un véribable cauchemar pour sortir de la...et encore je n'imagine même pas quand la prairie gorgée d'eau se transforme en bourbier.heureusement j'avais astucieusement choisi de me garer un peu plus loin a l'abri de ce labyrinthe maléfique.

la frank adams stand


la taylor main stand

la valley terrace

 

6.le programme

cette année il n'y a pas qu'en matière de qualité footbalistique et d'affluence dans les stades (la division est a plus de 11.000 spectateurs par matchs) que la qualité est en haute constante dans notre division.c'est aussi le cas des programmes.de ce que j'ai vu cette année le standard était particuliererement bon cette année et celui ci ne déroge pas a la regle.68 pages sur paier glacé,un layout nerveux,un tres bon contenu redactionnel avec le point de vue des fans (ce qui est rare dans un programme officiel) des tas de stats interressantes (quelle joie d'apprendre que notre gardien reserve simon royce a recu une carte jaune contre wycombe en 2001 lors d'un quart de finale de coupe de la ligue alors qu'il évoluait a leceister)et des articles de fond étonnamment bien foutus comme ce portrait de l'entraineur garry waddock,qui physiquement ressemble au fils hybride qu'auraient pu avoir benjamin linus de lost et bernard summer le chanteur de new order et  dont les afficionados des albums panini du championnat de belgique des années 80 se souviendront pour un cours passage au sporting de charleroi époque jean paul spaute/gaston colson


7.le prix

18 livres,prix tout a fait normal vu le standing du club (et le notre) et pour le spectacle proposé...quoique vu les performances de gillingham a l'exterieur cette saison tout ce qui dépasse 1 livre pour les voir me semble scandaleusement dispendieux

 


8.la bouffe

si vous avez été attentif jusqu'ici vous devez bien devinez que le cosmopolisme culinaire et la mondialisation de la malbouffe n'a pas encore atteind les rivages reculés du berkshire.tout ce qui est fusion voire pire exotique est encore passible d'une enquete de l'inquisition et en matiere de bouffe les deux seules questions a se poser sont "cod ou haddock ?" et "du vinaigre sur vos frites" ? au fish and chips local.comme je m'étais garé pres du centre ville pour éviter la cohue on fit d'abbord escale dans un pub ou malgré le froid printanier les serveuses étaient topless,tandis que d'autres anglaises de base charpentées comme les femmes représentées  par les grand peintres de l'époque flamande essayait de vaincre l'attraction terrestre en se déhenchant piteusement (et pathétiquement pour dire vrai) sur une scene autour d'un poteau pour une belle collection d'homer simpson du coin et pour une colonie de supporters de foot en vacances hebdomadaire de bobone et attiré par l'odeur de la chair fraiche...quoi que un peu faisandée.mais les choses étant ce qu'elles sont nous avons prudemment battus en retraire pour aller dans un autre pub aux serveuses tout aussi suitantes de vulgarité que les précedentes,quoi que plus habillées pour regarder sky qui diffusait la premiere manche des play-offs de division 2 entre blackpool et nott forest.j'ajouterai pour la bonne bouche que la bière anglaise m'ayant ouvert l'appetit je me suis sustenté des mon arrivée au stade d'une pie aux patates plus consistente que réelement bonne.

 

9.les home fans

pas grand chose a en dire assez sympas,assez discrets et comme le disait un de mes profs au college dans ma prime jeunesse,inodore,incolore et insipide rien a en dire de plus


10. le match

au départ l'équation était fort simple.si on prenait un point on se sauvait dans tous les cas de figure.si on était battus il fallait voir les résultats de nos adversaire direct.hartlepool pouvait se contenter d'un match nul en se rendant a brentford deja démobilisé.tranmere devait l'emporter a stockport,mais ces derniers déja condamné a la lanterne rouge depuis belle lurette restaient sur un épouvantable 1 point sur 42 (le seul ayant été pris bien évidemment contre gillingham après un 0-0 poussif,mais a sens unique ou notre meilleur élement sur le terrain fut l'armature du but qui repoussa par 3 fois les envois locaux) restait donc exeter qui devait également gagner jouait a la maison contre une équipe d'huddersfield qui possedait encore une chance infinitesimale de monter sans passer par la case play-off

mark stimson le fossoyeur du club

rene howe et chris palmer a l'échaufement

 

mais fidele a sa prudence caracteristique notre brillant entraineur choisit une fois de plus de jouer clairement pour le points,en jouant avec 2 attaquants spécifiques,mais avec un milieu de terrain composé de nain de jardin étouffé des la premiere seconde du match pâr les athlétiques defenseurs des chairbhoys.pourtant le match ne débuta pas trop mal pour nous,les echanges etaient équilibrés et les artificiers locaux n'entraient que rarement en zone de conclusion.ce combat a fleuret mouchetés perdura pendant une bonne vingtaine de minutes au bout desquelles les locaux se firent plus insistants.alaan julian du s'employer sur un tir puissant dans l'axe,eu un superbe reflexe sur un tir devié qui l'avait pris a contrepied et fut tout heureux de voir une tête locale mourrir a quelques centimetres de son poteau gauche.bref tout semblait OK jusqu' a la 2eme minutes d'arrets de jeux,instant choisi par le denommé phillips pour se réveiller,il recu la balle près de la ligne de touche repiquea dans l'axe en passant notre défense en revue avant d'ajuster notre gardien d'une splendide frappe dans le coin opposé.1-0 au pire moment possible!pour la deuxieme mi-temps avec la saison qui partait en couilles n'importe qui aurait remis son orgeuil en poche en modifiant ses batteries,mais pas notre génie qui continua comme si de rien n'était.les gills eurent 10 bonnes minutes durant lesquelles rene howe canonna au point de corner alors qu'il avait le goal vide a portée de fusil,puis simeon jackson réussi l'exploit d'envoyer le ballon au dessus de la tribune alors qu'il se trouvait dans une position (entre le petit rectangle et la ligne de but alors que le gardien était a la pêche) ou les lois de la physique rendait la chose impossible et denis oli s'emmela dans ses lacets au moment de conclure....et ce fut tout

 

adam miller au coup franc

un instant rare, gillingham a l'attaque !

 

sur le corner suivant,un defenseur traversa le rectangle sans rencontrer d'opposition et placa tranquillement sa tête au 2eme poteau lui aussi laissé a l'abandon par notre défense fantome...le match était plié d'autant plus que 8 minutes plus tard les locaux faisaient de nouveau joujou avec notre arrière garde pour placer tranquillement dans le plafond du but la messe était dite.le temps que wycombe ne marque un 4eme but annulé pour un hors jeu peu évident et les chants tels que "it is embarrassing" ou "we want our money back" étaient repris en choeur par notre tribune,notre brillant tacticien lanca un coup de poker a la 76eme minute en rempacant un attaquant (qui pourtant n'avait pas beaucoup couru) par le jeune rooney (non,non pas celui la),choix qui faillit s'avere payant puisque a la 82eme minute c'est ce même rooney qui décrocha notre premier tir cadré de la partie....et bien évidement c'est a ce moment précis que exeter se décida a marquer le but de la victoire contre huddersfield,but qui nous plaça pour la premiere fois de la saison a la place de relegable....le reste du match ne fut plus qu'anecdote...garry waddock faisant tourner son effectif face a une équipe de poulets sans tête et sans ame pour qui le coup de sifflet final fut a la foi dramatique et salutaire

le match est fini...tout le monde se racroche encore un hypothétique but  de huddersfield ou de brentford

c'est confirmé les gills sont relegués en ligue two

 

7 minutes sur le 4140 de la saison en position de descendant...mais malheureusement les 7 dernières.pour faire bonne figure j'ai été saluer les joueurs et sonné je suis sorti du stade sous l'air de "always look on the bright side of life" des monty pythons diffusé par la sono


11.le retour

que dire...une fois dans la rue on a repris en boucle une vieille chanson de doris day en la transformant en "que sera sera,whatever will be will be,we going to shrewsbury,que sera sera...j'ai pris ma bagnole et je suis rentré dare dare dans mes pénates pour ne plus avoir a penser a ce "jour du soleil noir".personne ne m'a fait chier,même pas les douaniers de vigie pirate,je suis rentré a 23h00 a la maison en passant par le night shop pour m'acheter quelques cannettes de bieres pour me vider l'esprit



10/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres